Billets d'info nos engagements

2022 : quelles orientations pour les actions communales ?

Avec le vote, au Conseil Municipal du 8 février dernier des orientations budgétaires pour 2022, la route est tracée pour les actions de la commune.

Dans un contexte mondial perturbé par la Covid, qui génère une très forte augmentation des inégalités, les aides européennes traduites dans le plan France relance, ont permis d’amortir les difficultés de l’emploi. Toutefois, l’inflation et notamment l’augmentation notable des coûts de l’énergie et des produits frais pèse sur le budget des ménages.

C’est pourquoi, notre équipe a fait le choix de ne pas augmenter les taux communaux d’imposition afin de ne pas mettre à mal encore plus le pouvoir d’achat des Pibracais. Le choix qui a été fait, avec celui d’une maitrise importante des dépenses de fonctionnement, va permettre d’investir dans de nouveaux équipements.

Les orientations budgétaires votées s’appuient aussi sur un résultat de clôture de l’exercice 2021 positif, de l’ordre de 600000 €.

Comme annoncé dès 2020, la commune procède à la poursuite des investissements : école élémentaire Maurice Fonvielle qui sera livrée pour la rentrée 2022, mise en route des études techniques de réalisation du complexe sportif multi-activités de la Castanette et de la ferme agricole. Ils seront financés par l’emprunt, au taux de 1%. Il porte à 8 ans en 2026 la capacité de désendettement de la commune, ce qui est considéré par le Ministère des Finances comme bon. Le fond de roulement de la collectivité est fixé à 300000 €, soit un mois de dépenses réelles, ce qui est dans la norme.

Au final, des orientations budgétaires responsables, qui permettent à la municipalité, tel qu’elle s’y est engagée, de répondre aux attentes des habitants : qualité de vie, renforcement du lien social, du « toujours mieux » plutôt que du « toujours plus ».

Vos impôts, la commune et la métropole : comment ça marche ?

Lorsqu’arrive votre feuille d’impôt « taxes foncières », vous vous demandez où vont les prélèvements ?

La taxe d’enlèvement des déchets ménagers va à la Métropole qui gère les déchets.

La taxe d’habitation, qui va disparaitre en 2023 pour les résidences principales revenait à la commune tout comme les taxes sur le foncier bâti et non bâti. Les taux, bien que votés par la commune, sont encadrés par l’Etat. A Pibrac depuis le début de notre mandature ils sont stables. Les bases sont revalorisées au niveau national, sans que la collectivité puisse intervenir.

Pour les entreprises, quelle que soit leur implantation sur le territoire métropolitain, l’ensemble des contributions est versée à la Métropole.

Enfin l’Etat verse à la Métropole les dotations dont le Fonds National de Péréquations intercommunales et communales.

Et c’est au niveau métropolitain que ces recettes sont réparties entre les communes membres, en fonction de critères dont celui de la solidarité cité plus haut.

Vie démocratique : les conseils créés

Le Conseil municipal a voté la mise en place :

  • Du Conseil de la Démocratie Participative (CDP). Il réunit autour du Maire, de l’adjoint délégué à la vie démocratique et aux chartes citoyennes, six élus et deux représentants par conseil de quartier. Lieu de dialogue, de débat et de propositions, il vise à coordonner les différents conseils de quartier pour assurer la cohérence des actions sur le territoire et à enrichir le dispositif, dans le respect de la charte.
  • Du Conseil de la Vie Associative (CVA). Il réunit autour du Maire, de l’adjointe déléguée à la culture et aux sports, six élus, six membres issus des associations et trois volontaires issus de la société civile. Lieu de dialogue, de débat et de propositions, il vise à valoriser la vie associative locale et ses bénévoles, favoriser le développement des associations et de leurs projets, vecteurs du développement local de la commune.
  • Du Conseil de la Dynamique Economique (CDE). Il réunit autour du Maire, le conseiller municipal chargé des projets économiques, six élus et six membres de la société civile résidant ou travaillant à Pibrac. Répondant au vœu des élus d’être plus proches des réalités du territoire, il vise à favoriser la dynamique économique : les problèmes rencontrés par le secteur, la gestion des marchés de plein vent, la proposition d’évènements commerciaux, des formations, le développement de la dimension touristique et internationale.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les Conseils de quartier sont lancés depuis quelques mois ! Retrouvez votre quartier et vos référents ici.

Conseil en énergie partagé : pour réduire les consommations d’énergie de la commune

La commune a voté l’adhésion au service mutualisé mis en place par la Métropole d’un conseil en énergie partagé.

Pour réduire les dépenses énergétiques et de fluides, des études sont nécessaires, qui ne peuvent être faites par les services communaux. Ainsi, en mutualisant les besoins similaires d’autres communes de la Métropole, Pibrac peut bénéficier pour trois ans des compétences spécialisées d’un conseiller. Il accompagnera la commune dans son diagnostic patrimonial et dans la mise en œuvre d’un programme d’actions pour réduire les consommations des bâtiments, des infrastructures publiques et de l’éclairage public.

A la clé, des économies d’énergie et une réduction des dépenses dans le budget de Pibrac.

Une nouvelle adjointe

Lors du Conseil municipal du 8 février, une nouvelle adjointe a été élue. En effet, Monsieur le Préfet a informé la commune la semaine dernière de son acceptation de la démission de Maryline Louis-Lhoste de son poste d’Adjointe et de Conseillère municipale.

Camille Pouponneau a réagi à cette information en indiquant : « Mon équipe et moi-même prenons acte du choix personnel de notre collègue qui nous manquera beaucoup. Je tenais à la remercier pour son investissement sans faille et la pugnacité avec laquelle elle a porté ses dossiers que nous continuerons à faire vivre.

Car une ville durable est une ambition partagée par tous : nous avons introduit de nouvelles mesures pour lutter contre le gaspillage alimentaire, nous portons un projet de ferme agricole qui verra le jour en 2023, un conseiller en énergie partagé arrivera en avril 2022 au sein de la commune pour aider à réduire la consommation d’énergie, nous laissons une place importante aux transports alternatifs à la voiture avec notamment l’arrivée du réseaux express vélo sur la commune dès 2022, nous avons fait évoluer la gestion des espaces verts pour protéger la biodiversité, nous développons des méthodes alternatives et écologiques pour lutter contre les pigeons et les moustiques, nous faisons de la lutte contre les déchets une priorité pour le Projet éducatif territorial à venir, nous favorisons les matériaux durables dans nos projets et auprès des promoteurs, nous travaillons à un projet de centrale photovoltaïque, etc…

Maryline a pris une grande part dans l’impulsion de ces dossiers et je tiens encore une fois à la remercier et à lui assurer que nous poursuivrons ces actions. »

Fanny Pradier a été élue 8ème adjointe par le Conseil municipal. Elle sera en charge d’une délégation sur le bien-grandir. Le Maire présentera prochainement la nouvelle répartition des délégations au sein de l’équipe municipale car, comme elle l’indique, « au bout de deux ans de mandat il est nécessaire et normal de les ajuster un petit peu afin d’être toujours plus au service du projet que nous portons et des Pibracais».

Fanny Pradier et Camille Pouponneau (de gauche à droite)

0 comments on “2022 : quelles orientations pour les actions communales ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :