Billets d'info COVID-19

Une rentrée responsable

Par décision du 30 septembre 2020, le Tribunal Administratif de Toulouse a rejeté la requête de Bruno Costes et de sa liste qui demandait l’annulation des élections municipales du 15 mars 2020.

Un week-end très animé

Journée mondiale de nettoyage pour la planète: près de 150 kg de déchets ont été collectés par les 70 bénévoles en deux heures !

Comment garder Pibrac propre au quotidien ? Comment faire baisser la présence des déchets dans l’espace public ?

Ces questions vous intéressent ? Vous avez des idées, des propositions à faire ? Ecrivez-nous à demainpibrac.ensemble@gmail.com.

Pour ce week-end du patrimoine, Pibracais et non-Pibracais ont pu visiter la basilique, l’église avec une guide conférencière, monter au clocher découvrir le mécanisme et l’histoire des cloches, jouer à un escape-game ou à un rallye photo, admirer le patrimoine du Théâtre Musical de Pibrac et découvrir l’histoire du bâtiment de la mairie.

La municipalité proposait un axe nouveau à cette manifestation avec la présentation de ses patrimoines vert et naturel. Une rando du pèlerin sur le chemin de St Jacques de Compostelle, mais une pluie forte s’est invitée au départ … rando annulée, ce n’est que partie remise ! Ainsi qu’une rando à vélo, pour observer les arbres remarquables, des nichoirs de chauve souris….

La co-organisation avec les associations a généré un beau programme.

Comment vivre avec

La rentrée est là et avec elle le retour des activités hebdomadaires: les associations pibracaises offrent à leurs adhérents de multiples possibilités. Cette année, nouvelle donne: le virus est toujours là et il circule avec intensité.

Comment concilier activité sportive, culturelle ou de loisirs avec le Covid ?
Nous avons rencontré une Pibracaise qui a repris son activité sportive en club à la rentrée.

Catherine, qu’est-ce qui vous a poussé à démarrer les cours avec Fit and Fun cet automne ?
Au printemps dernier, ce virus était une inconnue et comme tout le monde, j’avais peur. Maintenant, j’en sais un peu plus et, surtout, j’ai trouvé un rythme, pris de nouvelles habitudes. Je me suis approprié cette nouvelle manière de fonctionner; se protéger avec les gestes barrières permet de côtoyer les autres. Je ne vais pas renoncer à vivre !

Quelles sont vos premières impressions des séances ?
Je suis très contente, tout est fait pour que ça se déroule bien: l’appel à chaque séance pour la traçabilité, le respect réciproque des participants par les 3 M: masque, nettoyage des mains et le mètre de distance. Les patères et les bancs sont désinfectés au début de chaque séance, ainsi que le matériel prêté. Chacun apporte son tapis désinfecté, chacun est à sa place sur son tapis pour faire les exercices sans masque; chacun porte le masque pour se déplacer et à la fin de la séance, tout est à nouveau désinfecté.

Au final, est-ce agréable de refaire du sport en groupe ?
Oui ! Tout est fait pour que ça fonctionne bien. Alors je choisis de vivre avec. A chacun de le décider !

Vivre avec, responsable

En Haute-Garonne et en particulier à Toulouse, le nombre de cas positifs au Covid a considérablement augmenté. Au 28 septembre, il se situait à 183,8 pour 100 000 habitants et pour la ville de Toulouse, à 330,6 pour 100 000 habitants. En cinq semaines, le nombre d’hospitalisations a triplé, le nombre de réanimations a quant à lui été multiplié par 10.

Pourtant, le port du masque et le respect des gestes barrières sont réglementés par le Préfet de Haute-Garonne depuis fin août.Pourtant, au travail, le port du masque et le respect des gestes barrières sont mis en place.

A chacun sa responsabilité.

Les pouvoirs publics réglementent les rassemblements, les évènements festifs sur la voie publique, le comportement aux abords des établissements scolaires et des crèches, les horaires de fermeture des bars et des restaurants, etc. Les employeurs appliquent les obligations des 3 M (mains, masque, mètre).

Mais dans l’espace privé ? C’est à chacun de nous, citoyen responsable, de respecter les interdictions et autorisations données par la Préfecture. Et surtout, il est de la responsabilité de chacun d’avoir, dans la sphère privée, au quotidien, une attitude qui ne met pas en danger sa vie et la vie des autres.

Portons le masque, lavons nous les mains et gardons la distance physique du mètre, en attendant des jours meilleurs.

Donner de l’ampleur à nos festivals

Cet automne, trois festivals pibracais sont programmés: La Mékanik du rire du 9 au 11 octobre, Festi Jardin le 15 novembre et Pyrénicimes du 18 au 22 novembre 2020.

Nous avons rencontré Laurence Degers, adjointe déléguée à la culture et au sport, pour connaître l’engagement de la municipalité sur ces moments forts de la vie locale.

« Pour les deux festivals La Mékanik du Rire et Pyrénicimes, comme elle s’y est engagée, la municipalité soutient avec vigueur les associations qui portent ces festivals. Tout d’abord en augmentant leurs subventions « projets » de près de 68 % par rapport à 2019, le montant total pour les deux festivals passant de 8500 € à 14 250 € pour 2020.

Ensuite en co-organisant ces trois manifestations par la mise à disposition d’équipements, de matériels, l’assistance technique, la gestion et l’application des consignes sanitaires données par la Préfecture en période Covid. »

Avec les associations, dialogue et actions

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est engagement-tenu-avec-pouce-texte-noir-et-blanc-1.png

Organiser le retour à la pratique sportive et aux activités culturelles en respectant les consignes Covid, en perpétuelles évolutions, dans des sens différents…. ce fut le challenge de l’été. La rentrée est faite et chaque association adapte ses pratiques.

Laurence Degers, adjointe déléguée à la culture et au sport, nous en parle:

« Pour atteindre cet objectif, les élus se sont mobilisés. Autour de moi, une équipe d’élus Nathalie Crosta, Nicolas Delpeuch, Gilbert Facco et Nathalie Faye, a entamé le dialogue avec les associations. Objectifs : répondre à leurs besoins en travaillant ensemble, pour trouver des arrangements organisationnels basés sur le partage et le dialogue entre les associations. Au final, des créneaux horaires dans les équipements sportifs ré-attribués, un local fourni au club de ping-pong qui utilisait auparavant un sanitaire, les deux terrains de foot en travaux pour amélioration, la préparation d’un local de réception à la Castanette utilisable par chaque association mais aussi, un TMP réouvert aux associations pibracaises, son nouveau site internet et une nouvelle interface de billetterie plus interactifs, une saison au « petit TMP » pour un public allant des bébés lecteurs aux séniors… et des réalisations à découvrir avant la fin de l’année. »

0 comments on “Une rentrée responsable

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :