Billets d'info COVID-19

Profitez de Pibrac !

La nature nous rappelle parfois que même l’être humain ne peut pas la maîtriser.
Mais elle sait aussi se donner à nous. Si vous profitiez de la nature à Pibrac ?

Intempéries du vendredi 12 juin, signalez-vous !

Après l’orage et la chute de grêlons, vous avez constaté des dégâts pour vos biens ? La mairie recense actuellement toutes les personnes concernées, pour présenter un dossier de demande de reconnaissance en catastrophe naturelle.

Si vous avez subi des dégâts, envoyez un email avec photos à mairie@mairie-pibrac.fr ou adressez par voie postale à la mairie ou venez déposer à l’accueil, un courrier précisant les dégâts, accompagné de photos, avant vendredi 19 juin.

Distribution de masques aux Pibracais :
parole de bénévole

Elus et bénévoles pibracais se mobilisent pour vous rencontrer à l’occasion de la distribution des masques fournis par le Département et la Région. C’est l’occasion de se retrouver, d’échanger et d’expliquer la bourse aux bénévoles !

Une bénévole témoigne….

J’ai répondu à l’appel de la mairie pour aider nos élus à distribuer des masques. Je me suis inscrite sur le site, dans la bourse aux bénévoles, c’est simple et rapide et surtout on décide de combien d’heures on peut donner par semaine, mois ou an !

C’est agréable d’aller au contact des Pibracais, c’est un moment privilégié d’échange, c’est l’occasion de revoir certains, et de faire de nouvelles connaissances. J’ai aussi apprécié ce moment partagé avec nos élus, qui m’a permis de mieux comprendre la nouvelle gouvernance en place.

Certains Pibracais n’étaient pas disponibles aux heures de nos visites et les boîtes aux lettres parfois mal identifiées… Ne soyez pas inquiets, si vous n’avez pas reçu de masque dans votre foyer, n’hésitez pas à contacter la mairie.

Du bon usage du masque,
au bar ou au restaurant

Retrouver le chemin du bar pour boire un verre, ou du restaurant pour partager un repas avec famille, amis ou collègues, quel plaisir !

Cela ne doit pas nous faire oublier que le virus circule toujours et qu’au bar, au restaurant, le port du masque est obligatoire et nécessaire. Entrer masqué, c’est faire preuve de civisme et d’attention aux autres, car vous le savez, votre masque protège vos interlocuteurs.

Bien sûr, une fois installé à table, vous pourrez le quitter ! Mais pour vous déplacer à l’intérieur du bar ou du restaurant, pour vous rendre aux toilettes, pensez à le remettre: vos restaurateurs et vos voisins de table vous en remercieront.

Masque et lunettes, inspirez, expirez et… toujours de la buée !

Quelques astuces à tester par ceux et celles qui portent des lunettes, astuces transmises par un pibracais qui reçoit une gazette de bonnes idées via son entreprise :

  • Je lave mes lunettes au savon, je les laisse sécher à l’air libre ou je les essuie doucement avec un mouchoir.
  • Je positionne le masque sous le bord inférieur de mes lunettes, surtout avec des lunettes un peu grandes. Je passe le masque sous les lunettes, je le plaque sur le nez et je le mets sous le “pont” entre les 2 verres. Bien expliqué à la fin de la vidéo de la prochaine astuce !
  • Je fais un nœud sur chacun des élastiques du masque à environ 1 à 2 cm, comme le préconise une opticienne: « Le masque doit être bien plaqué sur la peau, et positionné relativement haut sur le visage, sous les yeux afin que l’air expiré parte sur les côtés au lieu d’aller vers les yeux”. Démonstration en vidéo ici
  • Je mets un mouchoir entre les lunettes et le masque, car la buée vient de la condensation de l’air que nous expirons et pour éviter qu’elle ne vienne se déposer sur les verres des lunettes, il faut l’absorber à la sortie. Je plie un mouchoir en papier et je le place entre la peau et le masque, sur le haut du visage au dessus de la bouche et sur l’arrête du nez.
  • D’autres solutions à tester, on a essayé !

On peut aussi ajouter une barrette nasale à son masque en tissu. Une astuce relativement facile à mettre en place pour peu qu’on sache tenir une aiguille, ou encore mieux, qu’on dispose d’une machine à coudre. Une manière de procéder est expliquée dans ce tuto, on a testé avec succès le lien souple (petit fil de fer enrobé de plastique) utilisé par les jardiniers pour attacher les plantes au tuteur.

Le port du masque ne dispense pas des gestes barrière. N’hésitez pas à nous faire part de vos astuces et de vos retours d’expérience, par mail à demainpibrac.ensemble@gmail.com.

Vivons bien à Pibrac…en randonnant

Gardons nos bonnes habitudes du confinement !
La campagne pibracaise est riche de chemins de randonnées, à parcourir en famille, lentement ou à un rythme plus soutenu, nous avons le choix !

Pour trouver des idées, voyez la carte des chemins de randonnées autour de Pibrac.

Le Club Pibrac Randonnées Montagne a repris ses sorties tous niveaux, en limitant ses groupes à 10 personnes. Un de leurs encadrants nous a proposé une randonnée en boucle de 18 km autour de Pibrac : pas de dénivelé, une marche au départ des Tambourettes à la découverte de la campagne pibracaise et de la forêt de Bouconne. Voilà une occasion de découvrir d’autres points de vue de Pibrac !

Vous pouvez télécharger l’application Visorando et vous y trouverez cette randonnée.
Randonner vous intéresse ? Contactez l’association Pibrac Randonnées Montagne

Vivons bien à Pibrac :
la nature dans vos assiettes

Profitons de nos randonnées pour faire le plein de nos paniers!

Voici quelques fleurs ou fruits sauvages qui jonchent les fossés ou tapissent nos champs, et qui sauront nous régaler sur place ou une fois apprêtés dans nos assiettes ! 

Attention, vérifiez bien ce que vous cueillez en téléchargeant une application de reconnaissance des plantes sur votre portable, et évitez les lieux où on répand des pesticides et des produits toxiques… votre cueillette ne serait plus comestible!

  • Le “fruit” des rosiers sauvages ou églantiers, le cynorrhodon ! L’ami des enfants ! un véritable bonbon sauvage riche en vitamine C. Ouvrir le cynorrhodon, ôter les “graines” qui sont en fait les fruits de l’églantier, ôter tous les poils qui peuvent être urticants pour la peau et les muqueuses, rincer la pulpe et la peau pour éliminer tous les poils, mâcher l’enveloppe rouge, un régal un peu acidulé.
  • L’ortie bien sûr! puissant anti inflammatoire. Riche en vitamines du groupe A, B, C, en calcium, magnésium ! A peine blanchie …en salade ou en soupe, et aussi lançons-nous dans la confection du beurre d’ortie et du pesto d’ortie..!
  • La marguerite et la pâquerette, pleines de calcium, tout se mange, en soupe, en salade, à la poêle, ou comme le câpre conservé dans le vinaigre. La marguerite est plus aromatique que la pâquerette.
  • Le chardon : faites bouillir les fleurs, récupérez l’eau puis faites-y cuire votre riz, il sera agréablement parfumé !
  • La mauve des bois revenue ou cuite comme des épinards, un délice !
  • Le pissenlit riche en vitamines et minéraux, les feuilles en salade, soupes ou infusions, les boutons floraux revenus dans la poêle, et la fleur en vin de pissenlit…

N’hésitez pas à nous envoyer vos recettes favorites avec les fleurs ou fruits sauvages pour les partager à toutes et tous!

0 comments on “Profitez de Pibrac !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :