Qui sommes-nous

Rencontre avec Camille POUPONNEAU, candidate aux élections municipales et animatrice du collectif Demain Pibrac 2020

Dimanche 29 septembre, Camille Pouponneau a annoncé publiquement sa candidature aux élections municipales du 15 mars 2020 à Pibrac. Dans son allocution, elle est revenue sur les raisons de sa candidature, sur les valeurs et les thèmes qu’elle souhaite porter pendant sa campagne.
Pibracaise depuis l’enfance, Camille est connue de nombreux Pibracais, mais pour ceux qui ne la connaissent pas encore, elle s’est prêtée au jeu du portrait chinois en 10 questions :

Si j’étais un objet : du ciment, pour construire, réparer ce qui est cassé, rassembler les morceaux, recréer du lien.
Si j’étais un lieu : l’Esplanade de Pibrac, témoin de l’histoire de notre commune où chaque Pibracais y a forcément un souvenir. J’aime ces soirs d’été, à l’occasion du repas gourmand ou du feu d’artifice, lorsqu’elle se remplit de monde dans une joie communicative.
Si j’étais un roman : j’aurais pu choisir Camus, un de mes auteurs préférés, mais Simone de Beauvoir l’est tout autant. J’aime beaucoup Le Sang des autres où elle revient sur l’engagement dans nos sociétés. On trouve dans ce livre une très belle phrase qui a compté dans mes choix : « Je serai encore responsable de tous ces actes que mon absence aura rendu possibles ».
Le principal trait de mon caractère : la détermination. Je me donne les moyens de réussir, et j’aime aller jusqu’au bout de tout projet dans lequel je me lance. Mon père m’a toujours répété cette phrase que vous avez dû aussi beaucoup entendre : « Le travail paie toujours ». J’en suis persuadée.
Ce que j’aime par-dessus tout : ma famille, c’est ma bulle où je me ressource et où je viens puiser mon énergie. Je viens d’une grande famille, je dois beaucoup à cette fratrie (puisqu’il n’y a pas de mot au féminin – nous sommes 4 sœurs !) : j’y ai appris à partager, à respecter l’autre avec ses différences.
Ce que je déteste par-dessus tout : les mauvaises intentions. Il arrive à tout le monde de se tromper ou de mal faire, ce n’est pas grave si cela part d’un bon sentiment. En revanche, agir avec perversion ou dans l’optique de faire du mal, je ne supporte pas.
Ma devise préférée : « Quand on veut, on peut ». Je crois au volontarisme, en politique comme dans la vie personnelle.
Une personnalité politique qui compte pour moi : Carole Delga, la Présidente de la Région Occitanie. Elle rassemble, elle écoute, en ne lâchant jamais rien, elle sait faire preuve de fermeté tout en étant très humaniste. Un exemple.
L’événement politique qui m’a marqué : le Conseil National de la Résistance (CNR) d’après-guerre qui a construit un programme de justice sociale ayant la particularité d’avoir été adopté par tout l’éventail politique. Le CNR, c’est la nécessaire unité dans le combat démocratique. J’aime beaucoup cette idée.
Comment j’envisage mon prochain défi : avec sérénité et beaucoup d’enthousiasme ! Depuis l’annonce de ma candidature, les soutiens et les encouragements viennent de tous horizons. Je crois vraiment que nous allons arriver à rassembler la grande majorité des Pibracais derrière un projet d’union. Ce sera ma plus grande fierté.

https://www.ladepeche.fr/2019/09/29/je-souhaite-etre-la-premiere-femme-maire-de-pibrac,8445941.php

0 comments on “Rencontre avec Camille POUPONNEAU, candidate aux élections municipales et animatrice du collectif Demain Pibrac 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :