Billets d'info

Pour que demain, Pibrac soit plus qu’une belle image sur papier glacé !

Pas de doute : le numéro 47 de Pibrac Le Mag lance la campagne des municipales de 2020 ! Malicieusement distribué juste avant le début officiel de la campagne et payé par les impôts des Pibracais, ce Mag présente un bilan d’étape aux accroches très racoleuses. Certes 10 places supplémentaires ont été créées à l’occasion du déplacement de la crèche Méli-Mélo, mais si l’on se penche un peu sur le contenu, ce sont surtout des travaux cosmétiques et des bilans et perspectives flous qui sont dispensés pages après pages.

4 ans de progrès pour une finance opaque La fameuse transparence fiscale promise pendant la campagne a contribué à l’éclatement du groupe majoritaire au Conseil municipal. Impossible pour les élus et les citoyens d’obtenir précisions et détails sur le coût de certains projets comme le Plan Local de Déplacement par exemple. Si les impôts n’ont pas augmenté sur les dernières années, Monsieur le Maire oublie de dire qu’il les a augmentés sur la commune et à la Métropole en début de sa mandature : + 16% ! Comme les tarifs cantine qui en 2016 ont connu une augmentation de 7 à 39% pour ¾ des familles.

4 ans de progrès pour un développement économique toujours attendu Le Conseil de la vie économique (COVECO) proposé par le Maire au Conseil municipal du 9 avril 2015 n’a siégé qu’une seule fois. Le programme du maire annonçait pourtant la création de nombreux emplois par l’implantation d’entreprises de Haute technologie dans de la zone de l’Escalette. Aujourd’hui, le Mag publie la photo de commerces dont l’implantation est liée au développement d’acteurs privés en l’occurrence, Carrefour… En parallèle, le centre de Pibrac se vide de ses commerces et les nouveaux emplacements restent désespérément vides comme en atteste la photo en page 12 du Mag.

4 ans de progrès pour une communication partisane Les chiffres habilement présentés sont sortis de tout contexte et difficilement interprétables ; certaines réalisations ne relèvent pas du budget de la commune : trottoirs, pistes cyclables et développement de la zone de l’Escalette dont la maîtrise d’ouvrage revient à Toulouse Métropole, par exemple. Sans détail, il est également difficile de comprendre d’où proviennent les 80 % d’événements festifs supplémentaires ou encore ce que recouvrent les + de 2.500 familles aidées sur le plan social…

4 ans de progrès pour des effets d’annonce Dernier en date, le doublement de la voie SNCF sur le tronçon ARENES-PIBRAC. Présenté en gras dans le mot du maire, il pourrait sembler acté mais à y regarder de plus près, il s’agit d’une simple « perspective » et « sans doute » une « extension possible » des plages horaires… En bref, ni projet concret, ni modalité, ni même date annoncée, mais une simple concertation qui aura lieu dans le courant de l’automne (à l’initiative de la SNCF). Par ailleurs, l’évocation d’un ouvrage d’art au-dessus des voies et l’agrandissement des parkings près de la gare rappelle singulièrement une des propositions émises par Demain Pibrac 2020 au début de l’été et relayée par La Dépêche du Midi.

Ces 4 ans de progrès dont se prévaut le Maire ne semblent en tout cas pas faire l’unanimité, et des dissensions sont apparues très vite au cours de la mandature. Une majorité divisée et peu présente au Conseil municipal, et dont certains membres n’habitent même plus la commune. Des démissions et un mal-être profond au sein des personnels municipaux. Une population qui, par 3 fois déjà, a manifesté sur la voie publique, et sur des sujets aussi divers que la petite enfance, l’urbanisation ou la mobilité. Voilà quelques signes qui apportent un éclairage un peu plus sombre sur la belle image papier glacé que l’on veut bien nous présenter.
 

0 comments on “Pour que demain, Pibrac soit plus qu’une belle image sur papier glacé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :